03 août 2021

À vélo la petite famille

Lorsque Marc et Sophie ont choisi de passer leurs vacances d’été au Luxembourg, c’était une décision commune. Sophie y voyait l’occasion de concilier jardinage, visites et farniente, mais depuis que Marc lui a annoncé qu’ils visiteraient le nord du pays à vélo, elle n’est plus très sûre de vouloir le suivre.

Sophie et le vélo, une longue histoire

Cela remonte à il y a plus de 15 ans, la dernière fois que Sophie a roulé à vélo, et cela suite à un petit accident qui s’est terminé par une belle cicatrice sur sa jambe droite. Depuis cet accident, elle n’a plus souhaité faire de vélo, c’est pourquoi il s’agit là d’une opération délicate pour Marc, que de convaincre Sophie de se réconcilier avec les deux roues. Y parviendra-t-il ?

« C’est comme le vélo, ça ne s’oublie pas » dit-on

Un samedi matin, Marc est parti faire son jogging de bonne heure et sur le chemin du retour, il s’est arrêté pour acheter des croissants tout chauds pour le petit-déjeuner familial. Avait-il une idée derrière la tête ?

Ce qui est certain, c’est que son plan avait fonctionné, car il n’était pas encore 10 heures ce jour-là, que Sophie et Marc mettaient déjà leurs pieds dans un premier magasin de vélos électriques.

Sophie faisait paraître son mécontentement à chaque vélo que lui montrait Marc, puis petit à petit elle s’est laissée emporter par l’enthousiasme contagieux de son mari. Il faut dire que Marc n’est pas passé inaperçu dans le magasin ; il a réussi à associer chaque vélo à une scène de film, qu’il mimait à Sophie et qui a fini par exploser de rire.

Et bien que Sophie n’était initialement pas du tout motivée à remonter sur un vélo, elle s’est finalement prêtée au jeu. Après quelques essais, elle a trouvé le vélo qui lui convenait : un vélo urbain de couleur anthracite. Et c’est comme si elle avait toujours roulé en deux roues, sauf que cette fois-ci, elle n’allait pas commencer à transpirer à la première montée. Marc s’est quant à lui, laissé emporter par le choix d’un vélo tout-terrain électrique, plus communément appelé VTT.

Mission accomplie pour Marc. Non seulement il leur a trouvé deux beaux vélos électriques, mais il a aussi acheté un siège rose pour Lily, ainsi qu’un casque assorti à celui de Sophie. 

Marc a souscrit un Prêt Personnel

Marc avait bien raison de penser qu’il était très souvent attiré par les choses qui coûtent cher et que Sophie aussi. En effet, leurs deux vélos lui auront coûté au total EUR 5.450.

Heureusement qu’il avait fait la demande auprès de sa banque pour un Ecoprêt avant l’achat des vélos électriques, pour connaître le montant qu’il pouvait emprunter et la mensualité de remboursement que cela représentait.

Il a préféré souscrire un prêt, car il n’avait pas envie d’attendre d’avoir assez d’économies de côté, pour pouvoir s’offrir un nouveau moyen de locomotion. Maintenant, il va profiter de son nouveau joujou en famille, en espérant qu’il fasse un peu plus sec que le mois passé.

Il ne restera à Marc plus qu’à faire sa demande pour la prime de 50% du prix d’achat, avec un maximum par vélo de EUR 600, offerte par l’Administration de l’environnement.

Pour l’achat d’un vélo neuf, entre le 11 mai 2020 et le 31 mars 2022 (date de la facture acquittée), le propriétaire peut bénéficier d’une prime de 50 % du coût HTVA du cycle, sans toutefois dépasser 600 €.

Prise de rendez-vous pour projet énergétique

Je souhaite être contacté par un conseiller