Investment Update Janvier 2023

Lutter sans répit contre l’inflation

Décembre a été laborieux : les marchés actions mondiaux ont encaissé une baisse de plus de 7% en euros. Le fléchissement a été d’envergure globale, mais plus marqué sur les marchés développés qu’émergents.

Ainsi, cette chute a effacé une bonne partie de la hausse observée entre octobre et novembre, notamment via le fléchissement des marchés américains.

Sur le plan des devises, le dollar s’est affaibli un deuxième mois consécutif face à l’euro pour revenir à 1,06, pénalisant davantage les investisseurs européens investis outre-Atlantique.

Du côté obligataire, les taux ont faibli en début de mois avant de repartir assez fermement à la hausse en raison de l’actualité liée à la réouverture de la Chine et à l’abandon de sa politique Zéro-Covid. Aux yeux de la plupart des investisseurs, « Good news is bad news ». En l’occurrence, si la croissance mondiale engrangera les effets positifs de la réouverture de la Chine, cette dernière pourrait aussi potentiellement alimenter l’inflation mondiale, notamment à travers la hausse des prix des matières premières.

Rappelons-le : le rally survenu entre octobre et novembre se basait essentiellement sur les espoirs d’un retournement de la politique monétaire alors que les chiffres d’inflation s’affichaient à des niveaux plus encourageants que prévus.

Par ailleurs, cette situation a nourri les espoirs d’un atterrissage en douceur car une inflation moins problématique aurait permis aux banques centrales d’agir de façon moins agressive dans leur hausse de taux.

Cela étant, les banques centrales ont à nouveau balayé ces espoirs à l’occasion de leurs réunions de décembre, après avoir revu leurs attentes d’inflation à la hausse et exprimé avec clarté la trajectoire qu’elles envisagent d’emprunter en matière de politique monétaire. Il apparaît clairement que les politiques monétaires ne redeviendront pas clémentes tant que l’inflation n’a pas montré un ralentissement suffisant et durable. Même si la dynamique baissière sur l’inflation est encourageante, les banques centrales ne veulent surtout pas afficher de complaisance afin de ne pas risquer un désancrage des anticipations d’inflation.

Dans l’ensemble, les données macroéconomiques ne déclenchent pas beaucoup d’enthousiasme et étaient orientées à la baisse tout au long de l’année. Pour 2023, le consensus économique s’attendait encore en tout début d’année à une croissance réelle à peine positive aux États-Unis et à une croissance négative en Zone euro. Parmi les secteurs, l’Immobilier et l’Industrie manufacturière ont été les plus touchés par la remontée des taux alors que les Services affichent encore une certaine résilience.

L’emploi continue de bien résister, ce que les banques centrales voient d’un mauvais œil, surtout aux États-Unis. Il faut noter que les salaires continuent de grimper outre-Atlantique, ce qui persiste à nourrir l’inflation. En 2023, la Fed vise à faire remonter le chômage pour calmer les pressions salariales et inflationnistes ; la question sera de savoir si cela provoquera une récession et, si tel est le cas, quelle sera son ampleur.

Dans un cadre macroéconomique encore trop incertain, les trajectoires de croissance et d’inflation sont encore trop défavorables pour gagner en appétit au risque. C’est pourquoi nous continuons de recommander une sous-pondération des actions, et une composition sectorielle encore sélective qui surpondère l’Énergie, la Santé et la Technologie. Nous affichons une préférence pour les obligations, surtout à travers les obligations gouvernementales américaines et le crédit de qualité européen. Dans l’ensemble, nous sommes d’avis qu’il est souhaitable de conserver une duration contenue proche de celle du marché. Enfin, nous continuons de recommander une poche de liquidités à déployer à des moments plus opportuns.


Optez pour nos solutions de placement et bénéficiez de l'intégralité de nos analyses !


Disclaimer

Les recommandations figurant dans ce document sont, sauf indication contraire expresse, celles de Spuerkeess Asset Management (nom commercial de BCEE Asset Management S.A.) et sont produits par Xavier Hannaerts, Head of Investments & Conducting Officer, Aykut Efe, Economist & Strategist, Boris Stammbach, Portfolio Manager, Loïc Chaulacel, Portfolio Manager et Enrico D’amicis, Portfolio Manager, agissant en vertu d’un contrat de travail avec Spuerkeess Asset Management.

Spuerkeess Asset Management est une entité surveillée par la Commission de Surveillance du Secteur Financier au Luxembourg en tant que société de gestion « OPCVM » et gestionnaire de fonds d’investissement alternatifs pouvant fournir les services de gestion discrétionnaire de portefeuilles et de conseils en investissement.

L’ensemble des sources externes (systèmes d’information financière, Bloomberg et Refinitiv Datastream) sont, sauf indication expresse dans la recommandation proprement dite, réputées fiables, étant entendu que Spuerkeess Asset Management ne peut cependant garantir totalement l'exactitude, l'exhaustivité ou la pertinence des informations reprises par ces sources. De fait, les informations peuvent être soit incomplètes, soit condensées et ne peuvent servir de seule base d'évaluation des valeurs.

L’évaluation des instruments financiers et des émetteurs contenue dans le présent document est basée sur les données fournies par Bloomberg. Le descriptif complet de la méthode d’évaluation utilisée par Bloomberg est disponible sur le site www.bloomberg.com.

Toute référence à des performances passées ne saurait constituer une indication quant aux performances à venir. Le prix ou la valeur des investissements auxquels se réfère directement ou indirectement ce document pourrait varier à tout moment à l’encontre de vos intérêts. Tout investissement en instruments financiers entraîne certains risques dont Spuerkeess (Banque et Caisse d’Épargne de l’État, Luxembourg) a été préalablement informée, tels que la perte de l’investissement réalisé.

En vue de la fourniture des présentes recommandations à Spuerkeess, Spuerkeess Asset Management a vérifié l’ensemble des relations et circonstances qui pourraient raisonnablement être de nature à porter atteinte à l’objectivité des recommandations contenues dans ce document et confirme l’absence d’intérêts et de conflits d’intérêts concernant tout instrument financier ou émetteur auquel les recommandations se rapportent directement ou indirectement, dans son chef et celui des personnes ayant participé à la production de ces recommandations.

Les recommandations sont faites en date indiquée sur la première page du document et ont été diffusées pour la première fois à cette même date. Les recommandations contenues dans le présent document pourraient le cas échéant être reprises et dès lors, mises à jour lors de la prochaine fourniture par Spuerkeess Asset Management de conseils en investissement à Spuerkeess.

Toutes les recommandations qui ont été adressées par Spuerkeess Asset Management à Spuerkeess au cours des douze derniers mois peuvent être consultées directement et gratuitement au siège de Spuerkeess Asset Management, 6a rue Goethe, L-1637 Luxembourg. Les informations à consulter comprennent la date de diffusion de la recommandation concernée, l’identité de la (des) personne(s) physique(s) ayant participé à la production de la recommandation, l’objectif de prix et le prix de marché pertinent au moment de la diffusion, le sens directionnel de la recommandation concernée et la période de validité de l’objectif de prix ou de la recommandation.

Les informations contenues dans le présent document ne peuvent servir de seule base d'évaluation des valeurs et ce document ne saurait constituer un prospectus d'émission.

Ce document est communiqué à titre d’information uniquement et ne constitue pas une offre ou une sollicitation d’achat, de vente ou de souscription. Spuerkeess Asset Management ne pourra être tenue responsable des conséquences pouvant résulter de l’utilisation d’une quelconque opinion ou information contenue dans le présent document. Il en est de même de toute omission.

Spuerkeess Asset Management décline toute responsabilité au titre de ce document s'il a été altéré, déformé ou falsifié, notamment par le biais de l'utilisation d'internet.