Investment Update Février 2021

La reprise s’esquisse.

Les marchés actions globaux ont connu un mois de janvier où les performances ont en somme stagné avec, toutefois, un retour de la volatilité. En effet, les trois premières semaines du mois, les marchés ont poursuivi sur leur lancée en reconduisant les progrès de fin 2020. Pourtant, lors de la dernière semaine, la tendance s’est inversée, reléguant aux oubliettes des gains mensuels qui ont fini par s’effacer.

Plusieurs facteurs toujours liés à la pandémie sont à l’origine du retour de la volatilité. Tant que les infections restent d’actualité, les mesures de confinement et de couvre-feu sont toujours en vigueur dans différentes régions de la planète, ce qui fait obstacle à un redémarrage économique complet.

Aussi, les marchés semblent évaluer la capacité des États à se procurer des vaccins et à démarrer les campagnes de vaccination. Pour l’instant, les taux de vaccination restent en deçà des objectifs des gouvernements. À titre d’exemple, aux États-Unis, moins de 2% de la population a reçu les doses nécessaires à l’immunisation face au virus, ce chiffre étant inférieur à 1% pour la plupart des pays européens. Or, il est estimé que l’on peut parler « d’immunité collective » seulement lorsqu’environ 70% d’une population est vaccinée, ce qui ne devrait pas être le cas avant la seconde moitié de l’année.

Force est de constater que les États n’accèdent pas aux vaccins comme ils le souhaiteraient et que les campagnes de vaccination n’avancent pas non plus au rythme désiré, en témoignent les retards dans les livraisons des vaccins AstraZeneca en Europe. De plus, les contrôles sur les exportations de vaccins y ont enflammé les querelles diplomatiques : préoccupée, l’Organisation mondiale de la santé évoque une « tendance inquiétante » et parle de « nationalisme vaccinal ».

Un retard dans les campagnes de vaccination est synonyme de retard dans la reprise économique. Il signifie également que les attentes de croissance économique et les résultats des entreprises seront éventuellement revus à la baisse.

C’est pourquoi ces mauvaises nouvelles liées à la gestion des vaccinations ont porté un coup au sentiment des marchés : les actions ont effacé les gains de la première partie du mois et la remontée des taux obligataires (signe d’un retour de confiance dans l’économie) s’est retournée.

En dépit de ces mauvaises nouvelles, il est fort probable que les politiques monétaires et budgétaires voleront à nouveau à la rescousse de l’économie mondiale et des marchés.

Aux États-Unis, peu après l’adoption d’un plan de relance de 900 milliards en fin d’année dernière, le gouvernement démocrate fraîchement en fonction souhaite faire adopter une nouvelle relance budgétaire ambitieuse à hauteur de 1900 milliards de dollars.

Les démocrates ont la majorité à la Chambre des Représentants et seulement une courte majorité au Sénat, ce qui devrait encore alimenter les débats et les négociations sur le montant et les priorités de ce plan de relance, comme cela a déjà été le cas par le passé.

Si 2021 a débuté sur fond de perturbations, nous tenons à rappeler qu’elle sera une année de reprise économique malgré tout. D’ailleurs, la reprise économique s’observe déjà dans certains secteurs, notamment l’Industrie, où la demande et la production progressent de concert. Ces secteurs affichent des niveaux de confiance extrêmement élevés et absorbent une partie conséquente de la demande des ménages qui ont été contraints de se détourner des services (inaccessibles en raison des restrictions sanitaires) pour se diriger vers les biens industriels.

Dans l’ensemble, notre positionnement de long terme se confirme. Nous réitérons notre positionnement favorable aux actions plutôt qu’aux obligations et nous dégageons surtout des opportunités sur les marchés américains et émergents. Enfin, nous œuvrons de sorte à relever  progressivement la part du secteur industriel dans nos portefeuilles en vue de profiter de cette reprise économique qui se dessine.


Optez pour nos solutions de placement et bénéficiez de l'intégralité de nos analyses !


Les informations et opinions contenues dans le présent document se dégagent de sources d’informations fiables. La Banque et Caisse d'Epargne de l'Etat, Luxembourg (Spuerkeess) ne peut cependant pas garantir leur exactitude, exhaustivité ou pertinence.

Les informations et les opinions contenues dans le présent document sont fournies à titre purement informatif aux clients de la Spuerkeess et ne constituent ni une offre d’achat ou de vente, ni des recommandations d’investissement, ni un conseil en investissement, voire un quelconque engagement de la Spuerkeess.

Chaque client est tenu de se forger sa propre opinion sur les informations contenues dans le présent document et pour ce faire, il lui est loisible de contacter son conseiller habituel pour toute question en matière d’investissements.

Les informations et opinions ne sauraient en aucun cas servir à une évaluation des instruments financiers éventuellement mentionnés dans le présent document. Toute référence à des performances passées ne saurait constituer une indication quant aux performances à venir.

Le contenu du présent document reflète les opinions de la Spuerkeess au jour de la publication dudit document. Toute information ou opinion contenues dans le présent document peut être supprimée ou modifiée à tout moment par une nouvelle publication.

La Spuerkeess décline toute responsabilité au titre de ce document s’il a été altéré, déformé ou falsifié notamment par le biais de l’utilisation d’Internet. En outre, la Spuerkeess ne pourra être tenue responsable des conséquences pouvant résulter de l’utilisation d’une quelconque opinion ou information contenue dans le présent document.

En tant qu’établissement de crédit de droit luxembourgeois, la Spuerkeess est soumise au contrôle prudentiel de la Commission de Surveillance du Secteur Financier.

Le présent document a été élaboré par le Service Banque Privée et BCEE Asset Management. La rédaction de ce document a été clôturée le 15/01/2021 à 14 heures 00 minutes.

Le présent document ne peut être ni reproduit, ni communiqué à une tierce personne sans autorisation préalable écrite de la Spuerkeess. Sauf indication contraire dans le présent document, il n’est pas prévu de le mettre à jour.